Ce site utilise des cookies techniques, analytiques et tiers..
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Préférences cookies

Registre des Italiens résidant à l’étranger (AIRE)

REGISTRE

Le Registre des Italiens résidant à l’étranger (A.I.R.E.), établi par la loi le 27 octobre 1988, n. 470, contient des données de citoyens italiens résidant à l’étranger pour une période de plus de douze mois. Il est géré par les municipalités sur la base de données et d’informations provenant des bureaux consulaires à l’étranger.

L’enregistrement auprès de A.I.R.E. c’est un droit et un devoir du citoyen (article 6 de la loi 470/1988) et est la condition préalable à l’utilisation d’une série de services fournis par des représentations consulaires à l’étranger, ainsi qu’à l’exercice de droits importants (libération de documents de voyage, certificats, exercice du droit de vote à l’étranger, etc …).

Doivent s’inscrire au registre A.I.R.E.

• les citoyens qui transfèrent leur résidence à l’étranger pour des périodes excédant 12 mois,
• ceux qui y résident déjà, que ce soit parce qu’ils sont nés à l’étranger que pour l’acquisition ultérieure de la citoyenneté italienne pour une raison quelconque.

Ne doivent pas s’inscrire au registre A.I.R.E.

• les personnes qui partent à l’étranger pour une période inférieure à un an;
• les travailleurs saisonniers;
• les employés permanents de l’État en service à l’étranger, qui sont notifiés en vertu des Conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires respectivement de 1961 et de 1963;
• les soldats italiens en service dans les bureaux et les installations de l’OTAN stationnées à l’étranger.

Comment s’inscrire au registre A.I.R.E.

Les citoyens italiens résidant de manière permanente au Nigeria ou en République du Bénin peuvent demander leur inscription à l’A.I.R.E. (pour eux-mêmes et les membres de leur famille de nationalité italienne) directement en ligne sans avoir à se rendre au consulat, en s’inscrivant sur le portail Fast.it du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale à l’adresse suivante : https://serviziconsolari.esteri.it/ScoFE/index.sco

L’inscription à l’A.I.R.E. est gratuite.

Le Consulat général encourage tous les concitoyens à utiliser le portail Fast.it pour l’enregistrement A.I.R.E. et pour d’autres services qui sont mis à disposition via ce portail.

Une fois que le citoyen enregistrera sa résidence en permanence a’ l’étranger, sa Municipalité italienne l’enregistrera automatiquement dans leur registre A.I.R.E.. De même, le bureau consulaire de ce Consulat général contactera la dite Municipalité italienne afin d’assurer l’inscription de ce citoyen dans leur registre A.I.R.E. pour lequel – à l’occasion de l’accomplissement de toute pratique (par exemple, la délivrance d’un passeport) – elle aura constaté la résidence effective et permanente à l’étranger.

Changement des données d’enregistrement A.I.R.E.

Les citoyens italiens résidant à l’étranger ont l’obligation de communiquer rapidement au bureau consulaire:

• le changement de son adresse résidentielle;
• des changements de son état civil, également pour la transcription en Italie d’actes étrangers le concernant (mariage, naissance, divorce, décès, etc.);
• le retour définitif en Italie;
• la perte de la citoyenneté italienne.

Les modifications doivent être communiquées en remplissant le formulaire (inscription et mise à jour Aire) disponible dans la rubrique « Formulaires », avec les mêmes procédures que pour l’inscription (remise du formulaire au guichet du bureau consulaire ou envoi par courrier électronique).

Veuillez noter que le manque de mise à jour des informations, notamment celles concernant le changement d’adresse, de numéros de téléphone et d’e-mail, rendra impossible la prise de contact avec le citoyen de la part du bureau consulaire et la réception par la poste de l’enveloppe électorale en cas de le vote.

L’annulation au registre A.I.R.E. a lieu dans les cas suivants:

• pour l’inscription au registre de la population résidente (A.P.R.) d’une municipalité italienne après le rapatriement. A cet égard, il est à noter que le bureau consulaire n’a aucune compétence en la matière: il appartient aux citoyens inscrits à l’AIRE qui rentrent définitivement en Italie de se présenter à la commune où ils ont décidé de s’installer, afin de déclarer leur nouvelle adresse de résidence. La Municipalité prévoira l’annulation de l’AIRE avec inscription simultanée dans l’APR (Registre de la population résidente) et en informera le Consulat d’origine qui enregistrera le rapatriement dans ses dossiers consulaires.
• par décès, y compris la mort présumée déclarée judiciairement;
• pour indisponibilité présumée, sauf preuve contraire, cent ans après la naissance ou après l’exécution de deux enquêtes successives, ou lorsque l’adresse à l’étranger précédemment communiquée n’est plus valable et qu’il n’est pas possible d’acquérir la nouvelle;
• pour perte de la nationalité italienne.